Vous comptez ouvrir votre restaurant ou refaire votre menu de A à Z ? Dans un cas comme dans l’autre, la case “Création ou refonte de menu” est inévitable.
Travail aussi enthousiasmant que stressant, c’est la réalisation du menu qui vous permettra d’asseoir l’identité de votre établissement et de marquer l’esprit de vos clients.
Voici donc 5 erreurs de mise en page fréquentes dans la création d’un menu à éviter pour votre restaurant.

 

1. Les photos mal coupées

Votre menu idéal affiche sans doute plusieurs illustrations. Rien de tel pour égayer vos pages et attirer l’œil où vous le souhaitez.
Apportez une attention toute particulière à chaque image. Elles peuvent se décaler pendant que vous travaillez votre fichier, être trop pixelisées ou même se couper au mauvais endroit.

 

2. L’absence de fond perdu

Quand on imprime un support visuel, chaque millimètre compte. Dans cette idée, vous soignez parfaitement le découpage de vos images pour qu’elles finissent tous à la limite de votre menu. Ainsi, vous vous assurez que le résultat imprimé sera fidèle et sans faille à ce niveau. Vous avez tort.

En agissant ainsi, vous finirez en fait avec des menus qui présentent sur un bord une bande blanche, sur un autre une photo coupée en deux. L’impression présente une certaine marge d’erreur, une zone de plusieurs millimètres où le découpage peut varier. Si la découpe se fait trop loin, vous aurez donc une ligne blanche entre votre photo de fond et le bord du menu. Si la découpe est trop près, vous perdrez une partie de votre image.

Comment faire, alors ? Placez vos images de sorte qu’elles soient coupées à l’impression. La zone de découpe de plusieurs millimètres doit donc comprendre des parties de l’image “sacrifiables”. Par exemple, placez une photo de plat en fond de page. La table boisée poursuivra l’illustration jusqu’aux bords et au-delà. Cette partie sera coupée à l’impression, et ça n’empiétera pas sur votre design.

 

3. Le mauvais nombre de vues

Pour rappel, 1 page = 2 vues, une recto et une verso. Un menu doit forcément avoir un nombre de vues pair pour éviter les pages blanches. Il est facile d’oublier cet aspect durant la création de votre menu et de se retrouver avec un nombre impair à la fin.

De même, selon le modèle d’impression choisi (relié par deux points métal par exemple), votre menu devra posséder un nombre de pages toujours multiple de 4.

 

4. Une police illisible

Pour votre menu, vous cherchez évidemment à personnaliser les éléments au maximum. Le menu doit refléter votre restaurant, votre identité.
Une police d’écriture à votre image est donc tout à fait indiquée. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès. Certaines polices sont belles mais difficiles à lire. Pensez au confort de vos clients avant tout.

A ce sujet, évitez de multiplier les polices. Gardez une même police pour chaque gros titre, et une seconde pour les noms des plats par exemple. L’idée est de créer un “code” sur votre menu ; que l’œil identifie directement, en voyant une ligne et la police choisie, ce qu’il regarde.

 

5. Des pages déséquilibrées

Un plat ici et dix là. À moins que le résultat visuel soit volontairement déséquilibré, évitez de surcharger une page pour laisser presque blanche la suivante. Faites respirer votre menu pour simplifier sa lecture et préférez une répartition égale ou similaire sur vos différentes vues.

 

Nous espérons que ces quelques conseils vous aideront à mieux éviter les pièges de la création de menus de restaurant.
Pour toute question, contactez Menu Boutique. Habitué à la création de menu, du graphisme jusqu’à l’impression, nous vous conseillerons sur la marche à suivre et vous aiderons à réaliser un menu à votre image.